Un endroit calme et paisible ? ont verra bien...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig Aphrosta
-{Professeur}-
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 22
Localisation : 13, à côté de mes voisins. :))

MessageSujet: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Sam 19 Déc - 6:55

Nom : Aphrosta.
Prénom : Ludwig.
Surnom : Léo.
Âge : 20 ans.
Sexe : Masculin.
Sexualité : Homosexuel.
Race : Hunter [Humain qui ressent un besoin perpétuel de faire du mal ou de tuer ; avec un instinct animal].
Origine : Orel, Russie.
Pouvoirs :
# Parler par la Pensée [Ce qui inclut de Lire les Pensées, bien sûr].
# Visions [Envoie des images d'horreur ou de bonheur dans l'esprit d'une personne].
Groupe souhaité : Professeurs [Professeur de Français].
Chambre ou appartement : Appartement please.

Description Physique :
Ludwig est un jeune homme au corps svelte et à la silhouette élancée, assez efféminée. Il est fort mais ses muscles ne sont pas apparents ni sur son torse, ni nulle part ailleurs sur son anatomie. Il a un corps d'enfant de 12 ans au niveau musculaire, pour tout vous dire. Mis à part ces détails, Léo est une personne plutôt grande et très mince, environ 69 kg pour une taille de 188 cm.
Son visage, tout aussi fin que lui-même, est d'une couleur pâle proche du blanc. Il est orné d'une paire d'yeux brillants qui ne se décident jamais de leur couleur : ils sont entre le bleu de mer et le vert émeraude. Ces deux perles font fondre plus d'une jeune fille pendant ses cours, et c'est d'ailleurs pour cela que notre jeune professeur mise tout son charme là-dessus lorsqu'il veut charmer une de ses élèves pour s'amuser un peu.
Au milieu de son si séduisant visage se trouve une fine arête, symbole d'un nez tout ce qu'il y a de plus parfait. Un peu plus au dessous une courbe, toujours courbée vers le bas, représentative de sa bouche dans laquelle a été insérée une dentition on ne peut plus parfaite, et autour de laquelle deux lèvres roses très attirantes ont été inculquées. Ces courbes si belles sont encadrées de magnifiques et très longs cheveux roux on ne peut plus doux et soignés. Tout ceci forme un visage sublime et idéal.
Quant à son style vestimentaire, Ludwig est plutôt conventionnel : la plupart du temps, il ne sort pas sans une chemise blanche, un bas noir, des chaussures irréprochablement bien cirées et un coat de cuir noir si long qu'il lui donne plus l'air d'un Vampire sang pur que d'un Hunter.
Pour en finir avec cette fichue description physique et passer enfin à la description psychologique, Léo a un dragon tatoué dans tout le dos... et il est hémophile [Le sang coagule mal et continue de couler si le sujet se coupe et que l'on n'utilise pas les produits adéquats pour stopper l'hémorragie ; peut devenir mortel si hémorragie interne].

Description Psychologique :
Ludwig est un homme incroyablement intelligent, soigneux de sa personne, organisé, ordonné, méticuleux, minutieux et logique. Il est aimant avec ses amis et romantique avec les demoiselles et les damoiseaux. Il aime rendre service au gens qui en ont besoin. C'est une personne gentille aux premiers abords et fidèle. Il déteste les gens qui parlent dans le dos des autres et ceux qui veulent toujours avoir raison même s'ils ont tort.
Malgré sa gentillesse, il garde une part de lui qui demeure très sombre et dont personne n'a jamais ouvert la porte. Doté d'un pouvoir assez spécial et effrayant lorsqu'on en parle, les plus faibles ne s'approchent généralement pas de lui par crainte. Il a une aura maléfique très puissante, qui peut se faire sentir à plus de cinq mètres de sa personne.
Je ne développerai pas plus le caractère de mon personnage... ce serait du gâchis ! Découvrez-le vous-même dans un RP... =)

Histoire :
Nous étions les Enfants de Diamant. Aussi purs, aussi clairs que la pierre dont les habitants d'Orel nous avaient donné le nom. Nous étions une centaine, une centaine d'orphelins. Nous avions différentes appellations comme les Esseulés des Toits ou bien les Anges du Très-Haut... mais le plus courant était les Enfants de Diamant. Pour nous, le sol n'existait plus. Nous vivions en altitude, sur le toit des immeubles de la ville...
À l'époque, j'avais une petite soeur. Elle s'appelait Léa. J'avais vu mourir nos parents alors qu'elle n'était âgée que d'une très jeune année. J'avais alors six ans. Je n'étais qu'un petit garçon moi aussi et tout ce qui m'importait, à moi, en voyant les assassins mettre mes parents en charpie, depuis le petit coin de placard où je m'étais planqué, c'était de m'enfuir. Mais je n'eus pas le courage de partir sans ce tout petit bébé rose qui pleurait sur le canapé, tout près de cette scène sanglante. J'étais alors sorti de ma planque et dans un accès d'héroïsme, j'avais foncé jusqu'au petit asticot engoncé dans sa grenouillère et l'avais embarqué avec moi.
À l'époque, j'étais un gamin teigneux. Le décès de mes parents me fit réaliser à quel point je l'avais été avec eux pendant ces huit années de ma courte existence. Ma seule famille était maintenant dans mes bras, ce petit bout, très petit bout de femme nommée Léa. J'avais le pouvoir de vie ou de mort sur ce jeune ange aux yeux mouillés qui accrochait ses touts petits doigts à mon pull-over à col roulé.
Lorsque j'ai fui de chez moi avec ma soeur, le sol de la cour était recouvert de neige. Un tapis très épais de neige d'une immaculée blancheur. Toute la ville était enfouie sous cette couche blanche. Il faisait nuit déjà, et la lumière était éclairée. Je n'avais pas encore versé une larme, j'étais trop effaré pour ça. Je revoyais la scène encore et encore dans ma tête, si bien que je ne regardais même plus où j'allais. Je tombai au moins quatre fois en courant plus vite chaque minute, me relevant toujours, avant de tomber dans une impasse. Je me souviens, j'avais regardé autour de moi et avais aperçu sur ma gauche la porte d'un vieil immeuble désaffecté. Je l'avais poussée sans vraiment penser qu'elle s'ouvrirait sur un long couloir sombre. Alors j'étais entré, tâtonnant d'une main sur le mur à ma droite pour trouver un interrupteur inexistant et tenant délicatement Léa de l'autre main. Mon coeur battait fort. Léa, quant à elle, s'était calmée et avait fermé les yeux dans l'espoir de trouver le sommeil.
Ne trouvant pas le bouton pour la lumière recherché, j'entrepris de monter les escaliers qui se trouvaient au bout du long couloir noirci par la nuit et d'où provenait le halo d'une lumière faiblarde, filtrant par dessous une lourde porte, qui, je m'en rappelle très bien, m'avais résisté un moment avant de s'ouvrir enfin en hurlant de douleur d'une lamentation aigüe et plaintive sur un autre couloir avec d'autres escaliers où étaient assis des adolescents. Ils ne nous regardèrent même pas et continuèrent à parler à voix basse, comme si nous n'existions pas. Je ne demandai pas mon rester et montai quatre à quatre les marches. Enfin, j'arrivai au sommet de l'immeuble. Il me semblait bien avoir entendu du bruit, mais je n'étais pas au point d'imaginer qu'une vingtaine de gamins allant de mon âge à peut-être dix-huit ans étaient réunis ici...
[...]
Quatre ans passèrent et je vivais encore sur ce toit. J'en avais fait mon territoire, et les autres me l'avaient volontiers laissé. Pour eux j'étais encore un nouveau, mais j'avais appris à me débrouiller seul. À dix ans seulement, je me considérais plus comme un pré-adulte qu'un pré-adolescent. Ma petite soeur grandissait bien, elle était devenue jolie. Je la protégeais du mieux que je pouvais, du froid, de la faim, de la soif et aussi - mais surtout- des autres garçons plus âgés que nous.
[...]
J'avais dix-sept ans lorsque je perdis tout espoir de trouver un jour un métier et vivre de nouveau normalement. Léa, à onze ans, était la plus belle de toutes les filles de Diamant. Nous étions une très grande majorité de garçons, et les seules filles qui étaient arrivées parmi nous étaient toutes mortes avant l'âge de dix ans. Léa représentait l'espoir car elle n'avait jamais été malade et ne se plaignait jamais d'avoir mal. Elle était respectée de tous et du peu de toutes qui restaient. Certains garçons l'idolâtraient, lui vouaient un culte... j'avais peur pour elle à cause de ça.
Et j'avais raison...
Un jour où je me promenais sur les immeubles à l'ouest de la ville en la compagnie de ma jeune soeur, quelqu'un osa s'en prendre à elle. Je marchais tranquillement devant, elle sautillant derrière. Au bout de quelques minutes où je ne l'entendais plus chanter, je m'étais retourné pour découvrir avec frayeur qu'elle ne me suivait plus ! Scrutant les moindres recoins du toit en tournant sur moi-même, j'aperçus plus loin son petit corps, accroché à un mur, crucifié. Ma respiration s'accéléra alors que je m'avançais d'un pas rapide vers Léa. Elle n'est pas morte ! me répétai-je une centaine de fois dans ma tête pendant le trajet qui me menait à elle. J'étais tout proche. Je ne pensais plus à rien sauf à elle. Il fallait qu'elle vive ! Il fallait à tout prix qu'elle vive ! Je baissai les yeux à mes pieds car une odeur désagréable emplissait mes narines... en effet, le sol était badigeonné d'essence. Je ne me doutais pas de ce qui suivit... car l'essence prit feu instantanément et prit de surprise j'eus à peine le temps de sauter en arrière. Léa haleta, hurla... et finit par se taire, me regarder, et remuer les lèvres... "L..U..D..W..I..G". Je m'évanouis sous l'ampleur du choc.
Lorsque je me réveillai, je n'étais plus ni sur les toits, ni à Orel. Je voyais flou et les formes autour de moi étaient déformées. Je reprenais peu à peu l'usage de mes sens lorsque mon nez commença à me piquer... une odeur putride descendit dans mes poumons et je me redressai, les yeux grands ouverts, en comprenant que je me trouvais dans une décharge à ciel ouvert. Autour de moi s'étendaient à perte de vue des tonnes et des tonnes de déchets... et sous mon derrière avait été balancé un cadavre en assez bon état encore.
J'avais faim, j'avais soif, j'avais chaud... combien de temps était passé entre mon évanouissement et le moment où je m'étais retrouvé ici ? Depuis quand pourrissais-je dans cette décharge cadavérique ? Je ne le savais pas, et personne de vivant à l'horizon pour me l'apprendre. J'entrepris alors de me lever pour trouver une sortie à cet enfer peu ragoûtant, mais mes crampes d'estomac me retinrent à terre et, plié en deux au sol, ma tête toucha la jambe nue du cadavre au dessous de moi......
[...]
Je laissai derrière moi un fémur parfaitement blanc et bien nettoyé lorsque je partis enfin, le ventre plein de chair humaine...
[...]
En sortant enfin de la décharge, je me retrouvai dans une ville qui, à vue d'oeil, semblait être plus grande que la ville d'Orel, qui n'était pourtant pas petite...
[...]
C'est finalement dans cette ville que je refis ma vie. Une Académie non loin du centre-ville m'accueillit en tant que surveillant tout d'abord, mais rapidement je me perfectionnai dans la langue du nouveau pays et fus employé au poste de Professeur de Français...

Qualités : Galant, Séduisant, Poète.
Défauts : Hémophile et Gay tongue .
Rêve : Devenir écrivain et vivre une belle histoire d'amour avant sa mort tongue .
Peur : Les hommes virils. =O

Clef du règlement : OK

Comment avez vous connu le forum ? Je suis déjà inscrite [Shota Yui]. =)


# Moi ~

Prénom : Laura.
Surnom : Apo[crypha], Xö', Ko.
Âge : 15 ans depuis le 6 Décembre.
Sexe : Féminin.
Niveau RP : Bon - Très bon [allant de 30 à infini].


Dernière édition par Ludwig Aphrosta le Dim 20 Déc - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.academieamusante2.forumaction.net/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Dim 20 Déc - 7:10

Bienvenue!

Edit : 2 jolis persos... Ah la la :O
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Aphrosta
-{Professeur}-
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 22
Localisation : 13, à côté de mes voisins. :))

MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Dim 20 Déc - 9:34

Mes personnages sont toujours magnifiques, mais merci quand même ! xD

Bon, je vais terminer ma fiche quand même hein :-P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.academieamusante2.forumaction.net/forum.htm
Ludwig Aphrosta
-{Professeur}-
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 22
Localisation : 13, à côté de mes voisins. :))

MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Dim 20 Déc - 14:32

Sorry pour le double-post...
Fiche terminée ! (;

Maintenant c'est à celui qui aura le courage de lire ma fiche jusqu'à la très-fin ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.academieamusante2.forumaction.net/forum.htm
Nelya Lizor

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 27
Localisation : St-Hyacinthe

MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Dim 20 Déc - 16:18

Ta fiche est APPROUVER

Bienvenue !

Ton appartement est : Appartement 8

Au plaisir de faire du RP avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Yui

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 22
Localisation : 13, à côté de mes voisins. :))

MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Dim 20 Déc - 16:52

Merci bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.academieamusante2.forumaction.net/forum.htm
Mike Tyler

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Mar 22 Déc - 18:58

bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Aphrosta
-{Professeur}-
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 22
Localisation : 13, à côté de mes voisins. :))

MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   Jeu 24 Déc - 8:01

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.academieamusante2.forumaction.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig Aphrosta. [X En Cours X]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academie infinity :: floods :: Archives-
Sauter vers: